Hommage à Pierre Rabhi

Articles, Les coulisses du tournage

La beauté qui sauvera le monde, c’est la générosité, le partage, la compassion, toutes ces valeurs qui amènent à une énergie fabuleuse qui est celle de l’amour.

Pierre Rabhi

Hommage à Pierre Rabhi qui aurait dû tourner avec nous à l’automne dernier. Nous savons que l’énergie de son âme nous accompagne. Et qu’il continue d’envoyer son message de Paix et d’Amour à chacun à partir des plans subtils où il voyage aujourd’hui.

Pionnier de l’agro-écologie, il a touché son époque par sa vision généreuse, sobre et humble ; ses méthodes de culture pour les pays aux climats les plus arides, sans produits de synthèse, l’étude de toute une vie d’expérimentation en agro-écologie (maraîchage, culture sans pesticide, en utilisant simplement les principes de vie de la nature). Philosophe et visionnaire, il nous laisse à travers ses livres et conférences toute la richesse de son cœur et de son intelligence.

Anecdote : ma rencontre avec Pierre Rabhi

C’est sur le marché de Joyeuse, une petite ville ardéchoise, que j’ai rencontré Pierre Rabhi la première fois. Mon premier réflexe a été de le remercier pour toute sa compréhension et d’avoir la patiente de nous la transmettre malgré les difficultés. Nous avons discuté en faisant la queue devant le stand de pain. Un très beau moment de partage. J’ai été touchée par l’authenticité, la lumière et la simplicité qu’il dégageait, sans masque, sans manière. Il est ensuite allé s’assoir à la terrasse d’un café avec des amis.

En marchant remplie de joie, j’ai tout de suite appelé Alex pour lui raconter ma rencontre incroyable ! Nous nous sommes dit combien cela serait merveilleux qu’il apparaisse dans notre documentaire pour la partie sur l’importance de la transmission des savoirs, et l’importance de redonner une place juste à nos anciens dans la société ; ils ont tant à nous partager. Je me suis décidée, je retournerais sur ce marché la semaine d’après en espérant le croiser à nouveau.

La semaine suivante, il était à la terrasse du même café avec ses amis ; je ne voulais ni le déranger ni l’importuner, mais j’ai pris mon courage et suis allée le voir. Il m’a tout de suite proposé de m’asseoir et de prendre un café. Je lui ai parlé de notre projet de film et demandé s’il serait d’accord pour y participer. Il m’a répondu qu’il fallait un maximum de ce genre d’initiative. Que parler du respect de la Terre, transmettre son savoir écologique et sa compréhension du rôle de l’amour et de l’égalité, était sa mission et qu’il ne pouvait pas refuser quand une occasion se présentait. Dans un beau climat de confiance nous avons convenu de nous retrouver à la fin de l’automne.

 

Emilie Saintobert
Réalisatrice

Découvrir d’autres articles

Quatrième tournage

Quatrième tournage

Juin 2022. A quelques jours de l'été, nous reprenons nos tournages. Depuis un an, nous avons réalisé des images dans des endroits fabuleux par leur nature sauvage, en Auvergne et en Ardèche, tout en avançant sur le montage. Le film s'appuyant sur le parcours de vie...

lire plus
Troisième tournage

Troisième tournage

Août 2021. Nous nous rendons en Ardèche pour y trouver une nature sèche et une terre aride, qui préfigurent notre environnement de demain avec le réchauffement climatique. Les lieux sont époustouflants et les images sont belles, notamment celles du Rieussec, un...

lire plus
Déclaration universelle des droits de la Terre-Mère

Déclaration universelle des droits de la Terre-Mère

La Déclaration universelle des droits de la Terre-Mère a été établie à l'initiative des peuples amérindiens en 2010, lors de la Conférence mondiale des peuples contre les changements climatiques à Cochabamba en Bolivie. 50 ans après la publication du rapport Meadows...

lire plus